Samy Mwamba, un jeune entrepreneur congolais qui investit dans les cerveaux

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

e m’appelle Samy MWAMBA, Directeur exécutif et co-fondateur de ITOT AFRICA SARL, fondateur du blog www.jeunextraordinaire.com, Directeur et co-fondateur de la marque de vêtement JENX, co-fondateur du centre d’élevage canin DAVA (DARK VALLEY).

Avant la fin du premier cycle de mes études supérieures à l’école supérieure d’informatique Salama je cherchais un moyen pour créer une fraternité entre les enseignants, les étudiants et les professionnels et briser l’idée du monopole de la connaissance ; pour moi un élève peut posséder un savoir que le maitre n’a pas, tout comme un professionnel connait les réalités qu’un étudiant ignore. De ces faits 3 de mes amis et moi qui faisions partie du club des programmeurs de notre institution dont je fus président, avions décidé de créer l’organisation I.T OPEN TALK AFRICA, « AFRICA »parce que notre idée pourrait se répandre partout en Afrique, le but de ITOT AFRICA était de partager nos connaissances des nouvelles technologies de l’information et de la communication à tout le monde, par tout le monde et pour tout le monde.

samy mwamba, novembre numérique 2018
samy mwamba, novembre numérique 2018

Avec nos meetups sabbatiques, réunissant plus de 100 personnes venant de différentes structures et organisations, ensemble on partageait nos connaissances et nos idées, voire même nos solutions numériques ; nous avons réunis certaines idées et certains projets innovants et avons sélectionné les meilleurs membres de l’organisation, chacun dans un domaine dont il a une maitrise, pour travailler ensemble sur des solutions pour la communauté, ces solutions qui après un temps ont été rendues libre et open source.

Nous avons commencé à créer une armée, une armée des jeunes bourrés de talent en numérique : développeur, administrateur système, Designer, hacker etc., nous avons fait le serment de nous améliorer, d’apprendre encore et encore.

Mais « apprendre » demande des ressources, il nous fallait de l’argent, alors nous avons décidé de fournir des services, l’un de nos plus grands services était « le partage de notre connaissance » alors nous avons commencé à donner des formations, mais malheureusement même avec des formations on n’arrivait pas à lier les deux bouts du mois. On chutait, on avait chuté et ITOT AFRICA était down… Quelques mois plutard nous nous sommes décidés de rentrer à notre idée principale « MEETUPS SABBATIQUES » et pour nous financer nous-mêmes, chaque membre offre ce qu’il pouvait offrir à chaque rencontre… et c’est comme ça que nous avons redécollé…

Des messages d’encouragement, des félicitations… et bien ça nous a aidé à pouvoir continuer et face à plusieurs problèmes qu’on rencontrait autour de nous naissait une idée pour une telle ou telle application, alors on développait des solutions, certaines qu’on vendait à des particuliers et d’autres pour la communauté « Le cas de walimaji ».

des jeunes entrain de travailler dans les locaux de itot africa
des jeunes entrain de travailler dans les locaux de itot africa

Pas de bureau, avec de vieux ordinateurs, on travaillait à l’esplanade de l’institut français de Lubumbashi, c’était beau de travailler là-bas 🙂 , on faisait des rencontres avec beaucoup de gens et on entendait beaucoup de personnes parler « entreprise ». Mais si les gens devraient nous prendre au sérieux et si nous devrions accueillir un visiteur venant de l’étranger alors on devait vivement penser à avoir un bureau au centre-ville ; 1500$ pour la garantie locative et 250$ le mois pour le loyer, c’était énormément cher pour nous, hahahaha.

Quelques mois plutard on me tague sur une publication d’une personne qui cherchait des développeurs en Afrique francophone, j’ai passé deux interviews et l’organisation qui m’a recrutée est devenue le plus grand partenaire de ITOT AFRICA.

samy mwamba et une partie de son équipe lors de novembre numérique 2018
samy mwamba et une partie de son équipe lors de novembre numérique 2018

Après une réunion générale avec l’équipe nous nous sommes décidés de nous concentrer uniquement sur l’intelligence artificielle, le big data et la cyber sécurité, toute nos solutions et nos conférences sont maintenant tournées vers ces domaines là mais aussi pour ne pas manquer des opportunités d’affaires on devait enregistrer l’entreprise, grâce à un partenaire local et à la rapidité du guichet unique de création d’entreprise(GUCE) nous avons pu avoir les documents de l’entreprise en moins d’un mois, et là on pouvait maintenant collaborer avec nos partenaires et clients en toute légalité.

Les idées sont là mais qui pour les réaliser ?

Les demandes sont là mais la main d’œuvre de qualité manque en RDC, alors nous nous sommes décidés de bâtir une armée, nous avons formé plus de 50 personnes dans le développement informatique en 2018, nous incubons et accompagnons plus de 10 projets, nous comptons former plus de 150 jeunes en 2019 et garantir un travail pour tous ces jeunes comme c’est le cas déjà pour plus de 30 jeunes que nous avons encadré.

samy mwamba entrain d’apprendre aux élèves le codage informatique.

Aujourd’hui nous initions les enfants au codage informatique, nous aidons les professionnels à être à jour dans plusieurs branches de l’informatique, nous organisons des rencontres réunissant plus de 300 personnes

Investir et croire dans le cerveau est le titre de l’hymne que je chante chaque jour, on aura beau parlé de l’intégration du numérique mais si nous n’avons pas des produits locaux à consommer, si nous n’avons pas des producteurs de solutions numériques, si nous n’avons pas la main d’œuvre cela nous sera très difficile.

sprint de codage organisé pat itot africa en partenariat avec wikisuite
sprint de codage organisé pat itot africa en partenariat avec wikisuite

Et si nous ne voulons pas que tout nous soit servi par le gouvernement, avec le peu de moyens que nous avons, nous devons créer une synergie entre jeunes et ensemble essayons de montrer une autre image de la jeunesse congolaise.

source: jeuneextraordinaire.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *